Cogolin

« Coq au lin », « Cougoulin » : que la ville soit liée à la légende du chevalier Torpes ou qu'elle tire son nom de la colline sur laquelle elle se dresse, Cogolin est riche de patrimoine et d'histoire.
Les f
érus d'histoire et curieux ayant envie de découvrir Cogolin autrement, découvriront la mairie construite en 1853 et son vieux cadran qui date de 1920, puis la place de l'Abbé Toti, puis le chemin de l'Eglise Saint-Sauveur – Saint-Etienne, avec son portail principal de style gothique surmonté d'un arc brisé en basalte. Par la rue des Mines, on aborde le riche passé économique de la ville et son filon argentifère. Puis, plus loin, dans la rue de la Résistance, sa tradition des métiers manuels évoquée par l'architecture des maisons, typique d'un quartier d'artisans avec ses porches en basaltes et en serpentine. La tour de l'horloge constituait, avec son mur d'enceinte, l'une des entrées du village et faisait partie d'un dispositif de protection qui englobait les maisons d'habitation et le château seigneurial. Les chapelles Saint-Roch et la Demeure Sellier sont incontournables...
Depuis la bien nommée la table d'orientation "Bellevue", on peut apercevoir un panorama sur le golfe de Saint-Tropez.
D
e superbes domaines viticoles de la cité complètent la visite...Ne passez pas à côté de la fabrique de pipes et la manufacture des tapis. L'artisanat des anches et de cannes de musiques bat son plein à Cogolin, les artisans de la ville croule sous les commandes.
Finalement, Cogolin est comme de nombreux villages de France: il se dévoile aux yeux des visiteurs curieux d'en découvrir les trésors.

 

La tête dans les nuages, les pieds dans l’eau

Nombre d’habitants : 12 520

Site officiel : www.cogolin.fr

 

Cogolin