Le Plan de la tour

Florence Lanliard nous confie :
En tant que Maire du Plan de la Tour depuis plus de vingt ans, ma motivation première fut de redonner à l'agriculture toute la place qu'elle méritait en termes d'économie, de paysage, de développement durable. Il fallait à cette époque inverser radicalement la tendance d'abandon de nos terres agricoles au profit d'une urbanisation non maîtrisée. Le contexte viticole favorable avec le développement du rosé et plus largement les efforts faits partout sur la qualité gustative de nos vins ont permis d'atteindre cet objectif, de redonner confiance en cette filière et donc de susciter des vocations tout en garantissant la pérennité des petites exploitations regroupées en coopératives.
Combien de fois ai-je entendu dans ma jeunesse “la vigne, c'est fini” Ce qui avait le don de me révolter. Je suis aujourd'hui heureuse de constater que ma vision était la bonne et que nos atouts pour un tourisme de qualité reposent aujourd'hui pleinement sur nos magnifiques vignobles.
Avec tous les élus du Golfe, nous travaillons aujourd'hui à ce que notre nouveau schéma de cohérence territorial préserve en totalité nos zones agricoles. Le projet de Patrice de Colmont au château de la Môle vient miraculeusement apporter à ce moment crucial une philosophie de mise en valeur de nos terres qui donne encore plus de sens à notre volonté de préservation. En effet, nous avons préservé l'agriculture mais pas la terre !
Le travail que j'ai entrepris depuis une dizaine d'années a consisté à faire prendre conscience à nos viticulteurs que leurs méthodes culturales laissaient une empreinte néfaste pour la nature et pour eux.  
Nous avons protégé et maintenu la viticulture, mais pas les cultures vivrières ! Et dans ce domaine se situe un grand défi : la recherche de l'autonomie alimentaire, d'aliments nutritifs cultivés sans pesticides ni engrais chimiques dangereux pour notre santé ; il repose sur un autre défi : intéresser les jeunes à la qualité de leur alimentation. Le marketing fait d'eux les cibles privilégiés de la consommation et le résultat est visible : diabète, obésité, cancers...
Le respect de la vie, humaine, animale, végétale, est pour moi une évidence et le fondement d'une société idéale.
Il faut absolument redonner aux métiers agricoles leur valeur dans la société, permettre aux petites exploitations d'exister et de survivre car charges et bureaucratie sont lourdes à supporter.
Si la société numérique en construction pouvait permettre de dégager plus de temps pour mieux se nourrir, vivre, méditer, contempler, si elle n'était pas faite pour nous enchaîner un peu plus nous pourrions imaginer une agriculture nourricière du XVIII ème siècle ultramoderne. Et sans que ce mot ne soit en ce cas gênant : performante !
C'est certainement ce qui va se passer au château de la Môle.

 

 

 

Dominant le golfe de Saint-Tropez

Nombre d’habitants : 2 670

Site officiel : www.leplandelatour.fr

 

Le Plan de la tour